Aeroscopia

 

La fusée dans le pré ne décollera pas :

C’est celle de Tintin, emblème de ce lieu,

Et parents et enfants ont déserté le parc -

Où certaine tribu qui fume les pelouses

Abandonne l’ordure au parterre de fleurs.

 

Des avions de combat, les ailes arrachées,

Le cockpit étoilé et le ventre dans l’herbe,

Attendent patiemment le monteur bénévole

Qui n’est pas revenu. Tout est barricadé,

Et les herbes sauvages envahissent l’enclos.

 

Les beaux vaisseaux des airs, autrefois admirés

Par un public radieux ne sont plus visités.

Et le grand parking vide, où des papiers s’attardent,

N’est plus qu’un damier gris délimité de blanc,

Où des joueurs fantômes jouent d’invisibles pions.

 

Seuls quelques promeneurs laissent leur chien courir

Parmi les boutons d’or, et tout l’espace semble

S’être donné le mot pour paraître morose,

Et dire qu’autrefois rire et voix résonnaient -

Au musée des avions fermé pour pandémie.

 

 

 

JCP, 01/2021 (Jeudi 21/01)

Aeroscopia vu de l'intérieur :

http://souliervoyageur.canalblog.com/archives/2016/09/18/34337754.html

Aeroscopia vu de l'extérieur :

http://souliervoyageur.canalblog.com/archives/2020/11/27/38674317.html

Site Aeroscopia :

http://www.musee-aeroscopia.fr/

 IMG_4795 co100pie