16 février 2016

0742 Entre tic et tac

SSaig

 

Entre tic et tac

 

Le rouage inlassable en la vieille demeure,

Une pendule aimable au temps vouait ses heures.

"- On sait bien grâce à moi s'il est encore tôt

Ou bien s'il est trop tard, le temps voici mon lot,

Disait entre ses dents la pauvre créature,

Affligée du pouvoir offert à sa denture -

Qui d'un tic faisait naître et de l'autre mourir ;

D'un tac couler les pleurs - de l'autre offrant le rire.

 

"- Balancer d'un côté puis balancer de l'autre,

De mon Seigneur le Temps je suis la triste apôtre ;

Je n'y puis échapper, ce jour ou bien demain,

Il est de mon ressort, le pauvre sort humain."

 

"- Pourtant du tic au tac se disait-elle encore,

Comme du tac au tic, je crois bien voir éclore

Une part de silence, où le Temps qui s'oublie

Délaisse un peu son cours, et rien ne s'accomplit..."

 

...Aussi dès aujourd'hui puisons près des pendules

Cette leçon suprême : du tic-tac désormais

Où se pèse le temps, laissons un peu la paix

Réjouir notre vie entre ces deux virgules,

Car du temps sans aiguille où tout semble arrêté,

Il est bon par moments de se réconforter.

 

 

JCP 02 2016 Pour Les Impromptus Littéraires : « Sait-on ce qui réside entre le tic et le tac des pendules - et inversement ?» (Thème personnel proposé et retenu).

Posté par J Claude à 11:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :