10 octobre 2019

Au chevet des étoiles

 

Constellation d'Orion : Bételgeuse est sur le point d'exploser

 Ayant reçu un accueil plutôt favorable, cet article a été remanié et complété, et le sera en fonction de l'actualité.

◄►

                    Super-géante rouge, une des plus grosses et des plus proches étoiles connues facilement repérables, Bételgeuse (15 fois le poids du soleil, 600 fois plus grosse que lui et cent mille fois plus lumineuse que lui, distance de la Terre 640 années lumière), se situe dans la constellation d'Orion (visible à partir de 1 heure 30 jusqu'à l'aube en ce moment dans le ciel du sud).

 

taille-des-etoiles_sm680all copie

 

                       L'étoile se déforme de la sphère vers l'oeuf et perd de sa matière. Certains astrophysiciens prévoient sa fin de vie et son explosion comme imminentes (avant la fin du siècle comme peut-être demain...). Ce phénomène de déformation devrait s'accentuer avant que la super-géante n'explose en supernova, laissant autour d'elle une vaste nébuleuse - et une naine blanche hyperdense en son centre, résultat de l'effondrement du noyau de l'étoile sur elle-même du fait de la gravité gigantesque qui l'entourera à ce moment là, telle une éponge compressée à son maximum.

Cette naine blanche aurait alors un diamètre de l'ordre de 10.000 Km (un peu plus petite que la Terre) pour une densité de plusieurs tonnes au centimètre cube (un semi-remorque dans une cuillère à soupe).

                  L'explosion devrait être visible à l'oeil nu probablement durant plusieurs mois, et même en plein jour - par les personnes qui, en vie à ce moment-là (nos enfants ou nos petits-enfants à coup sûr), auront la chance (rarissime !) de pouvoir observer ce phénomène.

(Il n'est pas utile de construire des abris souterrains, les débris de Bételgeuse ne devraient pas atteindre la Terre, son éloignement de 640 années lumière nous met suffisamment à l'abri !)

 ◄►

                      Il est à noter que ce type de phénomène, l'explosion d'une étoile en supernova, fut déjà remarqué en l'an 1.054. Ceci à la fois par les Chinois, les Amérindiens et les Arabes. Ce sont les Chinois qui semblent avoir laissé le plus grand nombre d'écrits et dessins relatant ce phénomène céleste. Cette supernova, observable deux années durant est la plus célèbre de l'histoire de l'astronomie, et son rémanent (ses restes, poussières de toutes dimensions devenus nébuleuse) porte le nom de "SN 1054", et n'est autre que la nébuleuse du Crabe, connue et observée même par les astronomes amateurs du fait de sa forte luminosité.

◄►

 

La nébuleuse du Crabe SN1054, connue depuis l'an 1.054 par les astronomes Chinois, Amérindiens et Arabes. (Il est aisé de déduire pour quelles raisons les Européens ne la signalèrent pas).

Crab_Nebula 680 copie

 

 

Une des préférées d'Hubert Reeves, car très riche en éléments accessibles à une observation "rapprochée", la constellation d'Orion comprend également la grande nébuleuse d'Orion et celle de la Tête de cheval (voir images en fin d'article).

Sans titre-680copie copie

 

 

Ci-dessous : La Constellation d'Orion telle qu'elle apparaît dans le ciel (axe incliné ici - ceci selon le lieu et l'heure)

Noter la grande nébuleuse d'Orion, visible ici à l'oeil nu (en dessous et à droite des trois étoiles qui paraissent équidistantes)

OrionBetelgeuse_68085a copie

 

 

 Ci-dessous : Bételgeuse coïncide avec l'aisselle droite d'Orion. Les trois étoiles Alnitak, Alnilam et Mintaka constituent La "Ceinture d'Orion", et figurent en effet la ceinture du chasseur géant de la Mythologie grecque brandissant sa massue.

Ces trois étoiles, perçues comme équidstantes et d'égale luminosité, sont le meilleur et le plus facile des repères pour identifier la constellation d'Orion dans notre ciel du sud. La grande nébuleuse d'Orion se situe "en dessous de la ceinture".

Sans titre-680co copie

 

 

 

1035372 2009 680b copie

Bételgeuse en 2009

 

 

1035376-betelgeuse-alma 680copie

Bételgeuse aujourd'hui : à l'échelle du cosmos, et par rapport à l'image précédente, la déformation est extrêmement rapide, voire fulgurante (10 ans seulement).

 

 

1035374-betelgeuse-etude-2017

Dissymétrie totale : la zone blanche est plus chaude que le reste de l’étoile, et correspond à une région qui présente une activité magnétique intense.

 

Ci-dessous : la Grande nébuleuse d'Orion (visible à la jumelle), et la nébuleuse de la Tête de cheval

2160px-Orion_Nebula_-_680copie

 

 

 

163 680copie

VOUS ÊTES CURIEUX DE L'ESPACE ET VOUDRIEZ EN SAVOIR PLUS?

Le logiciel gratuit "Stellarium" s'adresse à vous :

https://stellarium.org/fr/

 

Lectures recommandées :

 

1) Ouvrages d'initiation :

- Christophe Galfard : L'univers à portée de main (2015)

- Hubert Reeves : Poussières d'étoiles (1984), Patience dans l'azur (1988)

 

2) Ouvrages plus profonds :

- Trinh Xuan Thuan : La mélodie secrète (2016)

- Stephen Hawking : Une brève histoire du temps, du big bang aux trous noirs (1988)

- Jean-Pierre Luminet : Les trous noirs (1987)

 

3) La science du cosmos en relation avec la spiritualité bouddhiste :

- Trinh Xuan Thuan : Le cosmos et le lotus (2011)

- Matthieu Ricard & Trinh Xuan Tuan : L'infini dans la paume de la main (2017)

 

JCP Octobre 2019.