27 août 2013

Drame de la mer...

Im.IMG_5030_copieJCP                                                                               

          

 

         La Poupe et la Proue

                                    

                    

 


 

 

                                    Lassée de n'avoir jamais la primeur de la découverte dont se flattait la proue, la poupe nourrissait envers cette dernière une rivalité que les nombreux voyages en sa compagnie forcée n'avaient fait qu'attiser.

- Car enfin, disait la poupe, si j'abrite mon ami le gouvernail, je ne peux voir - pas plus que lui - où l'on me conduit, et cette incessante marche à reculons me donne le tournis. Quant à la proue, fière et dressée sur le flot, baignée par les vents du large, elle fend les eaux vierges et les mers infinies, dont elle ne me laisse que le spectacle d'un morne remous, où nage trop souvent l'ordure domestique.

Par un jour de mer bien formée, la poupe s'en ouvrit au capitaine qui, sous la rudesse du marin, fut touché par ses propos - était-ce par affection pour son bateau dans son entier ou pour certaine bouteille de rhum... - propos qu'il trouva justes.- En effet répondit-il à la poupe, c'est à quai seulement que tu peux repousser un flot bien malodorant, pour quelques mètres à peine - et je perçois ta souffrance. 

Dans un élan de générosité, le maître à bord héla un "demi-tour-machine arrière", qu'il dut cependant renouveler en plus fort avant d'être obéi...

Sur une mer qui se creusait, pleurant de joie, la poupe connaissait enfin la vague et l'écume des eaux libres, élevait, elle aussi, son front sur la lame et le plongeait, tour à tour, tout entier dans les eaux bleues en écumeux éclats qui la ravissaient ! Et le bateau, ingouvernable, roulait en tous sens, sous les exclamations du capitaine que le rire tordait mieux que la vigne séculaire !

 

Dernier vestige du cargo fou, une hélice solitaire trône, aujourd'hui encore, place de la mairie à Erdeven - Morbihan, sur une humble pelouse...

 

JCP  27 08 13

 

Posté par J Claude à 18:12 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :