14 février 2020

Printemps ("Quatrains", 1171)

 

dessin-f450-6 copie

 

 

                           Printemps

 

                                  Sous les grands arbres nus

                                  Que la lumière inonde,

                                  Au printemps toute fleur

                                  De couleur se souvient.

 

 

JCP 13/02/2020 au Père Léon

Posté par J Claude à 08:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 février 2020

Feu des nuits sans flamme (1138)

 

ciel o400pie

 

 

 

Feu des nuits sans flamme

 

La moisson noire des visages

s’étend jusqu’à l’infini,

et les raides chevelures

crissent aux vents d’une nuit

que le jour a pour toujours délaissé.

 

Et, si ce n’était l’indicible gravité d’image,

déliquescence visuelle qui soumet les corps

et les étire sans fin jusqu’où la vue n’atteint pas,

on croirait à la foule des ombres,

mer sans horizons des derniers humains,

saisis tous de terreur

au grondement d’une flamme

dont les lueurs ne paraîtront pas.

 

Depuis les lointains sans mesure

parviennent encore, affaiblis,

les derniers grincements

des grandes roues du soleil qui s’éloigne.

 

 

 

JCP 01/2020

Posté par J Claude à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 février 2020

La Fenêtre des âmes (1169)

 

WIN 450 copie

 

 

                        La Fenêtre des âmes

 

                               Débordant de savoir,

                               Le grand vaisseau des âmes

                               Approchait de Syrius.

 

                               Enfin libres du temps,

                               Et dans l’oubli du corps

                               Comme celui de l’être,

                               Elles goûtaient l’extase

                               Au grand bain des étoiles,

 

                               Lorsqu’une voix rageuse

                               Brisa la paix des cieux :

                                - Toutes en rangs de huit :

                                Formation en octets !

 

                                Et brandi par des anges,

                                Parut un grand bandeau

                                Où se lisaient ces mots :

 

                                « Bienvenue chez Windows ».

 

 

 

JCP 02/2020

Posté par J Claude à 18:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

L'agonie du Temps (0994)

 

Dali-oire-1931 co450pie

 

 

 

L’agonie du temps

 

Navigateur jamais lassé

qui se riait des tempêtes toutes voiles crevées,

le Temps, qui ralentit sa course,

est venu s’abriter au pied de la falaise.

 

Tremblant comme un oiseau blessé,

lui qui se crut immortel connaît la peur du trépas :

- s’il allait voir sa fin sur cette grève où la mer se retire ?

 

Des malaimés il connaît tout suffrage,

et les peuples courroucés qui l’ont chassé là

n’auront de répit qu’il ne s’éteigne.

De tous traits reçus, son flanc voit s’écouler

le flot d’une durée qui lentement s’étiole,

et connaît sa fin.

 

Alors, dans le tremblement des airs,

le Temps perd sa substance ultime

et meurt sans pousser un cri.

 

De grands oiseaux blancs infléchissent leur course

et saluent le défunt dont ne reste,

sur les galets humides,

qu’un amas confus de chiffres et d’aiguilles

que, déjà, la marée emmène.

 

 

 

JCP 04/2019 – 02/2020

Posté par J Claude à 09:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 février 2020

Page ("Quatrains", 1157)

 

Erlkönig 450copie

 

 

                                       Page

 

                                       Rivière aux eaux noires des mots,

                                       Lente coulée vers l’horizon

                                       Que la phrase dénoue sans cesse

                                       À l’écume blanche des pages.

 

 

JCP 02/2020

 

Conception chinoise du quatrain

"La rhétorique chinoise conçoit le quatrain comme une dramaturgie à quatre temps : le premier vers qui est l'exorde, le deuxième vers qui est le développement, le 3ème vers qui doit marquer un tournant ascendant et le quatrième vers qui doit aboutir à une perspective ouverte".

(François Cheng)

 

Posté par J Claude à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Citation : Paul Éluard

 

1-eluar452500d copie

 

 

"Le poète est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré. Les poèmes ont toujours de grandes marges blanches, de grandes marges de silence où la mémoire ardente se consume pour recréer un délire sans passé."

Recueil de poésie "Donner à voir."

 

 

Posté par J Claude à 10:32 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Afflux de beauté (1166)

 

rent450te copie

 

 

Afflux de beauté

 

Quelle indicible houle

Née de vents mystérieux

Sur son corps son visage

Inondés de beauté :

Est-ce brise d’amour ?

 

 

JCP 07/02/2020 À la terrasse du Grand Café Florida, Toulouse

Posté par J Claude à 07:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
09 février 2020

Cuisine innovante (quatrains,1165)

 

lacrymogène450 copie

 

 

                   Cuisine innovante : qu’en est-il de la pâtisserie ?

 

                         Centre-ville en terrasse.

                         La gaufre chantilly

                         Saveur lacrymogène :

                         Spécialité de France.

 

 

 

JCP 07/02/2020, au Grand Café Florida devant une gaufre-chantilly un samedi de manif (Toulouse)

Posté par J Claude à 09:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 février 2020

Fidélité (Quatrains, 1162)

 

IMG_0149 cop680ie copie

                                                                                                                                                                 Côte ouest Oléron (image JCP)

 

 

                                        Fidélité

 

                                    ......................................

 

                                                                    → Fidèle et attirante. →

                                                   ← Jamais prise en défaut. ←

                                                               → Toujours elle revient. →

                                                   ← La vague sur le sable. ←

 
 

                                                                    → Fidèle et attirante. →

                                                   ← Jamais prise en défaut. ←

                                                               → Toujours elle revient. →

                                                   ← La vague sur le sable. ←

 

 

                                                                    → Fidèle et attirante. →

                                                   ← Jamais prise en défaut. ←

                                                               → Toujours elle revient. →

                                                   ← La vague sur le sable. ←

                                                                                                                            

                                    .....................................

 

 

JCP 02/2020 Au "Père Léon", brasserie toulousaine

Posté par J Claude à 07:54 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 février 2020

La taupe et le hérisson (1135)

 

Taupe500 copie

 

 

La Taupe et le Hérisson

 

Une taupe sans peur, aventurière née,

Voulut voir les splendeurs du monde merveilleux

Qu’on lui avait vanté. Bâton et sac à dos,

La voici d’un bon train

Courant par les chemins.

 

- Je ne vois rien encore, il faut aller plus loin

Se dit-elle essoufflée, la beauté se mérite…

Et ce fut épuisée que son petit museau

Heurta les aiguillons

D’un jeune hérisson.

 

- Êtes-vous folle enfin, fit la bête aux piquants

De vous aventurer au monde des voyants,

Vous qui n’avez de vue plus loin que votre nez !

Retournez au logis ;

Je vous y reconduis.

 

Aveugle randonnée pour l’animal fourré,

Hérisson ramena Taupe à sa taupinière,

Et celle-ci jura, par les dieux de la terre,

Que jamais plus jamais

On ne l’y reprendrait.

 

Suffit que se démène

Chacun en son domaine.

 

 

 

JCP 01/2020 Pour Alain R.