Rosée

 

Sur les hautes estives,

les nuées joufflues ont rejoint le grand flot des moutons,

et broutent avec eux l’étendue d’herbe fraîche.

 

Et dès que le vent, ce grand berger du ciel,

les aura ramenées aux vastes pâturages bleus, 

tout brin d’herbe luira

de leur claire salive.

 

 

 

JCP, 03/2021