31 août 2020

Abysses du passé (Quatrains, 1245)

PANOR (1350opie

                                                        Étang 2/4 de La Gardelle (09), image JCP

 

Abysses du passé

 

Le grand lac de montagne a gardé le reflet

De la vie du passé, qu’il revit en secret

Dès lors qu’il se sait seul. Mais il tremble d’atteindre

Les âges trop anciens - ceux d'avant le soleil.

 

 

 

JCP 08/2020

Posté par J Claude à 08:25 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 août 2020

Rêve d'enfer (1233)

 Porte-lEnfe 3500_1094 copie

 

 

 

Rêve d’enfer

 

La lumière s’effondre, et l’air s’est épaissi

À modeler un siège où l’on attend son tour,

Pour dire des désirs qui nous sont inconnus,

Où se craint l’hérésie et son châtiment lourd.

 

Des visages sans corps nous semblent déjà vus,

Mais leurs noms oubliés ne nous reviennent pas ;

Et le gong qui résonne a fait lever ces têtes,

Dont se portent les yeux vers la porte sans mur.

 

Une volonté lourde impose le silence,

Et la rumeur lointaine indique une présence

Que l’on sent approcher sans qu’on la puisse voir,

Dans ce domaine où court l’onde spirituelle.

 

La porte s’est ouverte, et l’abîme sans fond

Qui paraît à son seuil avale tous ces êtres

Privés de leur conscience et privés de leur corps.

Un souffle froid s’exhale et la porte se ferme.

 

Il faut passer la porte et cette seule issue,

Imposée peu à peu, nous jette dans le vide

Du cosmos silencieux. Et commence la chute -

Qui ne s’achèvera qu’au sonner du réveil.

 

 

JCP 08/2020

Posté par J Claude à 18:07 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 août 2020

Basses eaux (1249)

IMG_8583 c350opie

                                                                La Garonne en été à Gagnac (31)

 

Basses eaux                         

                             

                                  Fins pourvoyeurs de vie, des serpents légers épousent longuement le sol asséché de leurs agiles reptations, mais leur pointe sans sève, hier encore baignant à l’eau, n’atteindra plus le fleuve qu’étrécit l’été. Et les frêles massifs de leurs floraisons dorées mêlent leurs pétales délicats à la boue qui craquèle. La racine attend l’eau.

Resplendissants au soleil, les flocons neigeux de longues couvaisons végétales oscillent au gré d’un reste de courant qui fait danser leurs feuilles souples, archipels amarrés au vaste filet de racines, que laisse voir dans toute leur nudité la claire transparence du flot.

Machines graciles à la patte flottante, des milliers d’araignées sans toile animent, d’autant de cercles brisés, le méandre du fleuve figé qui s’abandonne au lourd sommeil des étés.

Cette vie obstinée décline ou prospère au présent des eaux, qui la feront renaître ou la balaieront - dès que viendra la pluie.

 

 

IMG_8163 350copie

 

 

FLEURS AQUA350 01 copie

 

 

IMG_8587 350copie

Images : JCP,

JCP 08/2020

Posté par J Claude à 10:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 août 2020

Citation : "Citrons et sucreries" par Stan Alerion

SanssSTAN titre-1 copie

 

"C'est curieux comme les masques nous démasquent..."

Stan Alerion

 

Un clic sur l'image pour connaître le blog.

Posté par J Claude à 10:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
23 août 2020

Marée cosmique (1023, Monde Neuf)

 ed137e1 3504a5 copie

                                                                       JC Barthel, Marée cosmique

 

 

 

Marée cosmique

 

                 Vague de puissance incréée, imminence brutale de si long temps établie, au creusement des grèves épuiseras-tu un jour ta fougue sans repos ?

Et toi, infime peau ridée d’un si vaste élément, que ne retournes-tu paisible au creux de l’insondable ventre qui un jour t’enfanta ?

Un espace incertain prend naissance sous tes coups rageurs, où le pas des titans, qui grondait aux lointains effarés, n’est plus que gazouillis de nichées dispersées.

 

Quelle force uniforme, quelle pensée de conviction opposeront un jour leur unité à tes humeurs changeantes ?

Est-il d’une vie sans fruit aux ruines des compulsions de conquête, cet état de souffrance à l’horizon rétréci ?

Tant rêvées de l’humaine utopie, ces idées sans panache d’une paix sans combat, d’un amour sans victoire, et d’un bonheur de vivre à la mort acceptée ne verront pas le jour.

 

Pourtant, à bâtir sur tant de ruines, une conciliation doit naître : jailli du Creuset des étoiles, un éclair de lumière éblouit le soleil !

Sous ce jour impartial, la pensée unique est au partage, et sous le ministère absolu qui requiert suffrage, un accord chancelle, grandit, puis se fait jour.

 

Et, sous l’ultime grondement du pas des titans qui se retirent,

La marée cosmique, rêve jamais rêvé,

Laisse un nouveau présage à d’invisibles grèves.

 

 

 

JCP 06/2019 – 07/2020 – 08/2020

Posté par J Claude à 08:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 août 2020

Huit couleurs (Quatrains, 1246)

Sans titre-1 350copie

 

 

Huit couleurs

 

Évanoui le blanc, le bleu qui se répand

Étincelle de jaune, et le rouge hurlant

Qui dévore le vert laissera place au gris -

Mais toujours l’argent luit dans l’immensité noire.

 

 

JCP 08/2020

Posté par J Claude à 09:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 août 2020

Heureuse destinée (Quatrains, 1237)

 istock35067a copie

 

 

 

Heureuse destinée

 

Ignorant du destin que l’homme lui réserve,

Par la main approchée le papier blanc frémit.

Mais le crayon paraît : plutôt qu’allume-feu

Le voici convié à la fête des mots !

 

 

JCP 08/2020

Posté par J Claude à 07:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 août 2020

Point de vue (Quatrains, 1243)

atrichum1 350copie

                                                                                                   Atrichum, image : X.

 

 

 

Point de vue

 

Plus haute que le ciel, la canopée des mousses

Qui oscillait au vent d’un nuage crevé

Portait pour une armée la boisson de campagne,

Trésor inestimable aux yeux du moucheron.

 

 

 

JCP 08/2020

Posté par J Claude à 08:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
16 août 2020

Une aventure spatiale

neptune c250opie

Neptune

 

 

 

Une aventure spatiale

 

Le rayon du soleil qui se glisse en silence

Aux confins d’Uranus avance avec prudence.

D’une heure à l’autre il sent ses forces s'affaiblir -

Heureux de découvrir, il a peur de mourir.

 

Ce dilemme pourtant le mène vers Neptune,

Il s’y grise de bleu et des quatorze lunes ;

Et c’est à bout de souffle et piqué de néant

Que le soleil reprend son rayon dissident.

 

 

JCP 08/2020

Posté par J Claude à 10:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 août 2020

La grande robe bleue (1236)

 IMG_48 350opie32 copie

 

 

 

La grande robe bleue

 

La déesse des mers

Est de sable et de roche

Qui de sa robe bleue,

À nos yeux fascinés

Découvre et puis recouvre

Le genou le mollet.

 

 

JCP 08/2020

Posté par J Claude à 17:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]