30 mai 2020

Le voyage des eaux (1207)

450lagon-maurice-pinterest_0 copie

                                                                                                      Le lagon du Morme, Maurice

 

 

Le voyage des eaux

 

 

Harassées des marées, tempêtes et ressacs,

Tourmentées des courants et des routes du ciel,

Les eaux du grand lagon

Ont regagné le large,

Et se sont rassemblées en vagues voyageuses.

 

Une goutte venue de lointains merveilleux

Un jour leur a conté les pôles et les glaces,

Et comment d’autres eaux

– Dures comme le roc –

Y connaissent des joies de silence et de paix.

 

Impatientes de voir les blanches eaux figées,

Elles prennent la route. Mais le chemin des eaux

Se fait d’un pas si lent qu’il ne demeure plus

Que banquise fondue.

Pas le moindre glaçon

Pour leur parler du Nord : seulement l’océan…

 

 

JCP 05/2020

Posté par J Claude à 08:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

26 mai 2020

Sonnet saturnien (1206)

500 117_1250x625 copie

                                                                                                                    Hier soir, tout au fond du jardin

 

Sonnet saturnien

 

 

Sur un gouffre béant habité du seul vide,

La journée s’est ouverte au livre sans écrit,

Et la pensée calmée comme une mer sans ride,

Au rien-faire accompli mon cœur se réjouit.

 

Il n’est d’acte à poser, il n’est de geste utile

Autre qu’à respirer et contempler la vie,

Simplement exister, libre de toute envie,

Observer dans la paix les heures qui s’empilent.

 

Et du bonheur sans cause à la seule joie d’être,

Laisser le mouvement dans l’oubli du désir,

Boire le tout au rien, être au lieu de paraître ;

 

Ne pas juger l’instant, savoir se réjouir

De ce qui est offert, loin de la course folle

Où chacun croit devoir jouer son meilleur rôle.

 

 

JCP 05/2020

Posté par J Claude à 07:43 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
18 mai 2020

Le sable du temps (1205)

300 sablierass copie

 

 

Le sable du temps

 

Par l’inverse inversé d’une éternelle main,

Oublieux de la mer, le lent flot enfermé

Des gisements marins s’est imprégné du temps,

Et coule indifférent aux désirs des vivants.

 

Montagne délitée qui d’une autre se forme,

Gravités opposées où deux sommets s’attirent ;

Contradiction suprême où les humeurs humaines

Espèrent délivrance ou bien stabilité.

 

 

JCP 05/2020

Posté par J Claude à 05:56 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 mai 2020

Viol (1203)

400oile-haute-mer copie

 

 

                        Viol

 

                               Bourreau d’un élément

                               Où il ne peut survivre,

                               Pousse et brasse et repousse

                               Et pénètre en son sein,

                               Et laisse sa souillure

                               De sa soif de voyage.

 

                               Humide viol des eaux

                               De l’homme sans remords

                               Par la coque et l’hélice.

 

JCP 05/2020

Posté par J Claude à 18:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,