AVERTISSEMENT : la lecture de ce type d'ouvrage (peut-être mal traduit, peut-être mal compris) ne peut remplacer l'enseignement d'un maître authentique : une pratique de la méditation mal comprise peut, dans certains cas, s'avérer néfaste.

 

A-1 200 copie

 

 

sépar 75 k copie

 

 

Savoir que l'on est

la conscience derrière la voix,

c'est être libre.

 

Chapitre 3

 

Le soi égoïque

 

sépar 75 k copie

 

 

29 ◄ ►

Le mental cherche constamment non seulement de quoi réfléchir, mais de quoi alimenter son identité, son sentiment de soi. C'est ainsi que l'ego naît et se recrée continuellement.

 

30 ◄ ►

En pensant ou en vous référant à vous-même, par l'emploi du "je", vous désignez habituellement "moi et mon histoire". C'est le "je" de vos préférences et de vos aversions, de vos peurs et de vos désirs, le "je" qui n'est jamais longtemps satisfait. Ce sentiment d'identité, construit par le mental et conditionné par le passé, cherche à s'accomplir dans l'avenir.

Voyez-vous combien ce "je" est fugace, une formation semblable à celle des vagues à la surface de l'eau ?

Qui voit cela ? Qui est attentif au caractère fugace de votre forme physique et psychologique ? Je le suis.

C'est le "je" profond, qui n'a rien à voir avec le passé ou l'avenir.

 

31 ◄ ►

Que restera-t-il de toute la peur et de tous les désirs associés à votre condition de vie problématique, qui accapare chaque jour la majeur partie de votre attention ?

- Un tiret de quelques centimètres entre votre date de naissance et celle de votre décès, sur votre pierre tombale.

Pour le soi égoïque, c'est une pensée déprimante. Pour vous, elle est libératrice.

 

32 ◄ ►

Lorsque chaque pensée absorbe votre attention, c'est que vous vous identifiez à la voix dans votre tête. La pensée devient alors investie d'un sentiment de soi. C'est l'ego, c'est à dire un "soi" créé par le mental. Ce soi de construction mentale se sent incomplet et précaire. c'est pourquoi la peur et le désir sont ses émotions et ses forces motivantes prédominantes.

Lorsque vous reconnaissez dans votre tête une voix qui prétend être vous et ne cesse de parler, vous vous éveillez de votre identification inconsciente au flux de la pensée. En remarquant cette voix, vous vous apercevez que vous n'êtes pas le penseur, mais la conscience.

Savoir que l'on est la conscience derrière la voix, c'est être libre.

 

33 ◄ ►

Le soi égoïque est toujours engagé dans la quête. Il cherche à acquérir davantage pour se donner l'impression d'être plus complet. Cela explique l'inquiétude compulsive de l'égo quant à l'avenir.

Chaque fois que vous prenez conscience de "vivre pour l'instant prochain", vous voilà déjà sorti de ce schéma du mental égoïque, et surgit aussitôt la possibilité d'un choix, celui d'accorder toute votre attention à cet instant.

Une intelligence beaucoup plus grande que le mental égoïque pénètre alors dans votre vie.

 

34 ◄ ►

En vivant selon l'ego, vous réduisez toujours l'instant présent à un moyen. Vous vivez pour l'avenir et, lorsque vous atteignez vos buts, ils ne vous satisfont pas, du moins pas longtemps.

Lorsque vous accordez plus d'attention à ce que vous êtes en train de faire qu'au résultat final escompté, vous interrompez le vieux conditionnement égoïque. Votre action devient alors non seulement beaucoup plus efficace, mais infiniment plus épanouissante et joyeuse.

 

35 ◄ ►

Presque tout égo renferme au moins un élément de ce que l'on pourrait appeler "l'identité de victime". Certaines personnes ont d'elles-mêmes une image de victime tellement forte que celle-ci devient le noyau central de leur ego. Le ressentiment et les griefs forment une part essentielle de leur sentiment de soi. Même si vos griefs sont complètement "justifiés", vous vous êtes construit une identité comparable à une prison dont les barreaux sont constitués de formes-pensées. Voyez ce que vous êtes en train de vous faire, ou plutôt ce que votre mental est entrain de vous faire. Sentez votre attachement émotionnel à l'égard de votre récit de victime et prenez conscience de votre tendance compulsive à y penser, ou à en parler. Soyez présent en tant que témoin de votre état intérieur. Vous n'avez rien à faire. Avec la conscience vient la transformation et la liberté.

 

36 ◄ ►

Les plaintes et la réactivité sont les schémas par lesquels l'ego se renforce le plus volontiers. Chez bien des gens l'activité mentale et émotionnelle consiste largement à se plaindre et à réagir à ceci ou à cela. Ce faisant ils donnent "tort" aux autres ou à une condition, et "raison" à eux-mêmes. En se donnant "raison", on se sent supérieur, et en se sentant supérieur, on renforce son sentiment de soi. En réalité, bien sûr, on ne fait que renforcer l'illusion de l'ego. Pouvez-vous observer ces tendances en vous et reconnaître pour ce qu'elle est la voix qui se plaint dans votre tête ?

 

37 ◄ ►

Le sentiment de soi égoïque a besoin de conflits car son sentiment de séparation tire sa force de la lutte, en démontrant que ceci est "moi" mais que cela n'est pas "moi". Il n'est pas rare que des tribus, des nations et des religions renforcent leur sentiment d'identité collective au moyen d'ennemis. Que serait le "croyant sans l' "incroyant" ?

Dans vos rapports avec les gens, décelez-vous en vous-même de subtils sentiments de supériorité ou d'infériorité à leur égard ? Vous voilà en face de l'égo, qui vit de comparaisons.

L'envie est un sous-produit de l'ego, qui se sent diminué si quelque chose de bon arrive à un autre ou si quelqu'un a plus de biens, de connaissances ou de capacités. L'identité de l'ego, qui dépend de la comparaison, se nourrit du fait d'avoir plus. Il peut s'accrocher à n'importe quoi. Si tout le reste échoue, on peut renforcer un sentiment de soi fictif en s'estimant traité injustement par la vie, ou plus malade qu'un autre.

Quelles sont les histoires, les fictions dont vous tirez votre sentiment de soi ?

 

38 ◄ ►

La structure même du sentiment égoïque comporte un besoin d'opposition, de résistance et d'exclusion destiné à maintenir le sentiment de séparation dont dépend sa survie. C'est donc "moi" contre "l'autre", "nous" contre "eux".

L'égo a besoin d'un conflit avec quelque chose ou quelqu'un. Cela explique pourquoi on recherche la paix, la joie et l'amour, sans pouvoir les tolérer très longtemps. On prétend vouloir le bonheur, mais on est accroché au malheur.

En définitive, votre malheur ne vient pas de votre condition de vie, mais du conditionnement de votre esprit.

 

39 ◄ ►

Entretenez-vous des sentiments de culpabilité à propos d'une chose que vous avez faite -ou non - dans le passé ? Une chose est sûre : vous avez agi en fonction de votre conscience, ou plutôt de votre inconscience de l'époque. Une plus grande conscience vous aurait permis d'agir différemment.

La culpabilité est un autre exemple des efforts de l'ego en vue de créer une identité, un sentiment de soi. Que ce dernier soit positif ou négatif importe peu pour l'ego. Ce que vous avez fait ou non était une manifestation de l'inconscience - l'inconscience humaine. Mais l'égo la personnalise en disant "j'ai fait cela" et vous en retenez une "mauvaise" image mentale de vous.

Tout au long de l'histoire, les humains se sont mutuellement infligé d'innombrables actes de violence, cruels et blessants, et continuent ainsi. Faut-il les condamner, sont-ils tous coupables ? Ou ces gestes sont-ils de simples expressions de l'inconscience, un stade de l'évolution que nous sommes amenés à dépasser ?

Les paroles de Jésus "Pardonnez- leur car ils ne savent ce qu'ils font" s'appliquent aussi à vous-même.

 

40 ◄ ►

Si vous vous fixez des buts égoïques afin de vous libérer, de vous améliorer, de vous améliorer ou d'accroître votre sentiment d'importance, même si vous les atteignez, ils ne vous satisferont pas.

Établissez des buts, mais sachez qu'ils n'ont pas tellement d'importance. Lorsque tout résulte de la présence, cela signifie que ce moment n'est pas un simple moyen, que le geste en soi comble chaque instant. Vous n'êtes plus en train de réduire le Présent à un moyen, c'est à dire à la conscience égoïque.

"Sans le soi pas de problème", dit le maître bouddhiste lorsqu'on lui demanda d'expliquer la signification profonde du Bouddhisme.

 

 FIN DU CHAPITRE 3

sépar 75 k copie

 

 PRATIQUER LE ZEN À TOULOUSE :

 SUD TOULOUSE ZEN